LES ZOUAVES A LA CASERNE D'ORLEANS. En 1962 après l'indépendance de l'Algérie,
il a fallu la quitter.

Le Capitaine DAIRON chef de
la Musique de Garnison d'Alger.
C'est lui qui prononça le discours à la
dissolution du 9ème Régiment de Zouaves
en 1962. Elle s'est passée au camp du
152 R.I. à Zéralda.
Le Drapeau du 9ème Régiment de Zouaves
est décoré de la Légion d'honneur,
de la Croix de Guerre 1914-1918
6 palmes et 1 étoile d'argent,
de la Croix de guerre 1939-1945 2 palmes,
de la Fourragère aux couleurs
du ruban de la Légion d'honneur.
Au cours d'une prise d'armes à la caserne d'orléans en 1961.
Le Salut au drapeau du 9e Régiment de Zouaves.
 
En mars 1982 le 9e Régiment de Zouaves est réactivé
au Centre d’EntraînementCommando (CEC) de Givet dans les Ardennes,
il a la garde du Drapeau , et assure la
tradition de tous les Zouaves jusqu'au 3 mars 2006,
l'année ou le drapeau lui est retiré.
Drapeau du 9e Régiment de Zouaves et sa garde en 1961.
Drapeau du 9e Régiment de Zouaves et sa garde en 1959.
A Carlepont, le 28 mars 2010, a eu lieu
le 179ème anniversaire des Zouaves.
La BUTTE des ZOUAVES
Sur l'église de Carlepont, une plaque rappelle
le sacrifice du 9ème Régiment de Zouaves
qui enregistra la perte de 740 soldats en 4 jours,
pendant les combats de septembre 1914.
Cette butte rend hommage
à des soldats enterrés vivants
au cours d'un bombardement.
Elle se compose d'un tertre,
sous lequel repose les Zouaves.
Ce vitrail fut offert par la population en mémoire
du sacrifice du 9ème Régiment de Zouaves
dans la bataille de Carlepont.